De bonnes astuces pour un faux plafond posé à la perfection

Si certains pensent que cette tâche est à la portée de tout le monde, ils se trompent réellement de chemin. La pose d’un faux plafond demande des connaissances poussées que seul un professionnel est en mesure de détenir.

Ne pas oublier de supprimer les espaces visibles

Une erreur peut rapidement entraîner des conséquences désastreuses alors que la pose d’un faux plafond demande tout de même un investissement. Si certains professionnels se hâtent d’achever au plus vite un chantier, ce sont de mauvaises surprises qui seront au rendez-vous. C’est pour cette raison qu’il faut joindre une équipe compétente comme celle de leboncouvreur.pro qui aura les capacités nécessaires pour construire un faux plafond dans les règles de l’art. Il ne faudra donc pas laisser les têtes de vis visibles, car le rendu n’est généralement pas à la hauteur des attentes.

Un enduit spécial sera par conséquent utilisé pour les masquer et supprimer l’espace entre les différentes plaques de plâtre. C’est une activité relativement technique puisque la couche doit être très fine. L’objectif consiste à voir un plafond sans aucune marque disgracieuse.

Attention à la couche de l’isolant sous les lambris

L’épaisseur ne demande pas une attention particulière uniquement au niveau des finitions. Si les clients souhaitent opter pour un faux plafond conçu avec du lambris en PVC, la couche d’isolant devra être très fine. Contrairement aux professionnels, les particuliers pensent qu’une épaisseur importante aura tendance à accroître les performances.

En réalité, une couche aussi élevée aura tendance à apporter un poids supplémentaire au niveau des lambris. Avec le temps, les lames pourront céder et c’est l’ensemble du faux plafond qui pourra se déformer, voire tomber. Toutes les étapes de la pose nécessitent une attention particulière, cela est aussi valable pour les plaques de plâtre qui sont largement utilisées notamment pour l’isolation d’une toiture. Il faut alors aller recherche l’efficacité de l’isolant, plutôt que l’épaisseur à tout prix. Pour de la laine de verre, choisissez celle qui a le « lambda » le plus faible. Le Lamda est la conductivité énergétique. Plus elle est faible, plus la résistance thermique, et donc l’isolation, est bonne. Sinon, l’autre solution peut être d’utiliser de la ouate de cellulose en guise d’isolant. Ce produit est particulièrement léger.

Les plaques de plâtre doivent être manipulées à plusieurs

Auparavant, les professionnels auront fixé une ossature métallique qui permettra de visser les plaques les unes à côté des autres. Toutes les vis ne sont pas adaptées, car seules les versions auto-perçantes seront en mesure de renforcer le système.

L’isolation des combles qu’ils soient aménagés ou perdus nécessite au minimum deux personnes, car un individu seul n’arrivera sans doute pas à poser un faux plafond. Les plaques de plâtre ont tendance à peser un certain poids, ce qui peut favoriser une chute d’une hauteur non négligeable. L’autre solution pourrait être d’utiliser un lève-plaque, qui permet de se soulager du poids de la plaque de plâtre.

Jusqu'à 35% d'économies sur votre plafond :

Devis Faux Plafond gratuit
ok